Tester les machines tournantes moyenne et haute tensions

lab-hautetension-375px__1_Les problèmes de conception et de fabrication peuvent provoquer une panne prématurée des équipements. Pour minimiser ce risque, le laboratoire de mesures haute tension de Doble propose un vaste choix de tests de réception et de mise en service pour des machines tournantes à hautes et moyennes tensions, jusqu’à 3000 kV CA, 400 kV CC et une tension de choc de 1200 kV.

Doble possède plus de 100 ans d’expérience dans le test et l’évaluation de systèmes d’isolation de générateurs et moteurs, y compris les barres statoriques et les bobines de machines tournantes de grande taille. Au service de clients satisfaits depuis plus de 80 ans, nos laboratoires ont la capacité à réaliser plus de 200 tests différents, sur des isolations à la fois solides et liquides.

Outre leur expérience en analyse de laboratoire, les spécialistes Doble possèdent une vaste expérience en tests sur site de facteur de puissance, de décharges partielles, d’analyse de signature électromagnétique, de tests EL CID et d’essais diélectriques CA/CC, auxquels il faut ajouter les inspections visuelles, les diagnostics d’état et la recherche de pannes de générateurs, moteurs, transformateurs, câbles et autres appareillages de puissance.

Habilitation et contrôle qualité des bobines fabriquées

  • Essai d’endurance sous contrainte diélectrique conformément à IEEE-1043 et IEEE-1553
  • Facteur de dissipation et test de montée en puissance
  • Test des décharges partielles
  • Test d’isolation entre spires
  • Essai diélectrique CA de contrôle d’intégrité de l’isolation de mise à la terre
  • Dissection et examen au microscope des enroulements
  • Assistance à la préparation du cahier des charges du client
  • Inspections d’usines indépendantes, vérification du matériel et contrôle pour acceptation

Essais d’endurance sous contrainte diélectrique

lab-hautetension-carre-295px__1_L’essai d’endurance sous contrainte diélectrique est réalisé conformément aux normes IEEE-1043 et IEEE-1553. Une tension alternative élevée est appliquée aux enroulements pendant 400 heures. Les éléments chauffants sont réglés sur 90 à 120 °C et des thermocouples sont placés sur les plaques chauffantes pour surveiller la température. Plusieurs tests de diagnostic sont alors réalisés : indice de polarisation, essai diélectrique, décharge partielle, facteur de dissipation et montée en puissance.

Pour valider le test, les enroulements doivent rester intacts pendant 400 heures (cette durée dépend de la tension). L’échec de l’essai d’endurance sous contrainte diélectrique indique certainement un problème lié à la qualité de fabrication, même si des enroulements similaires ont déjà réussi cet essai.

Essais de diagnostic

  • Inspection visuelle des enroulements, recherche de défauts, marques ou dégâts
  • Diagnostic de recherche de décollement des prises
  • Test des décharges partielles en surface (test d’extinction)
  • Mesure de résistivité superficielle
  • Test de résistance d’isolation et d’indice de polarisation conformément à IEEE 43-2000
  • Facteur de dissipation et test de montée en puissance
  • Test des décharges partielles

Tests d’isolation entre spires

Réalisez un essai de choc conformément à IEEE 522-2004 pour évaluer l’isolation entre les spires des bobines.

Tests de claquage CA

Doble peut réaliser des tests de claquage d’isolation sur les bobines et les barres de stator. L’équipement peut ensuite être disséqué.

Dissection de bobines

La zone de dissection est déterminée par un expert en isolation de générateurs pour découvrir les points d’isolation les plus faibles. Lorsqu’une bobine ne passe pas un essai d’endurance sous contrainte diélectrique, la zone incriminée est disséquée. Un spécialiste Doble détermine alors la cause de la panne grâce à ses connaissances et son expérience en isolation de générateurs. Les échantillons disséqués peuvent être examinés au microscope pour identifier les problèmes de qualité de fabrication.

Doble Engineering Company

Doble Engineering Company