Retour au blog

Acquisition de transformateurs cuirassés

Par dans Transformateurs | août 8, 2016

Dans le cadre de l’acquisition d’un transformateur, deux choix de technologies s’offrent à vous : les transformateurs à colonne, les plus courants, ou les transformateurs cuirassés. Le transformateur cuirassé a été mis au point par William Stanley en 1886 en tournant le dos à la conception initiale de Lucien Gaulard et John Dixon Gibbs, la bobine à induction, pour produire le premier transformateur de puissance cuirassé commercial. Ce développement a mené au dépôt du premier brevet de transformateur cuirassé par George Westinghouse le 12 juillet 1887, brevet US n° 366362A, basé sur les travaux de William Stanley.

Depuis 1887, la technologie des transformateurs cuirassés a connu de nombreuses évolutions et améliorations, menées par de nombreux fabricants dans le monde, pour obtenir des solutions uniques :

Résistance aux courants de défaut traversants

  1. La cuirasse réduit les contraintes dues aux courts-circuits des groupes de spires en augmentant le nombre de groupes de spires dans chaque enroulement.
  2. Les forces de court-circuit au sein des groupes de spires successifs s’opposent afin de garder la phase sous contrainte lors d’une anomalie.
  3. La structure d’isolation cuirassée est soumise à des contraintes plus faibles en cas de court-circuit en raison d’une surface de spire plus importante.
  4. Les groupes de spires sont soutenus par le noyau et la cuve en formant un système solidaire, résistant aux forces de court-circuit.

Système d’isolation et effet des surtensions

  1. Les systèmes cuirassés présentent une capacitance très élevée d’une bobine à l’autre et faible de la bobine à la masse, améliorant ainsi la répartition des tensions d’impulsion.
  2. Le rapport bobine à bobine et bobine à masse étant plutôt élevé, la répartition de la tension au sein des bobines et presque linéaire, même en présence de surtensions rapides.
  3. Pour cette raison, les oscillations produites dans les bobines et les enroulements sont réduites et la période de ces oscillations est relativement grande, permettant à la tension transitoire de diminuer et de limiter la hausse engendrée par l’onde réfléchie.

Souplesse des changeurs de prise hors tension

  1. Il est possible d’ajouter des changeurs de prise hors tension aux enroulements basse tension, ou tertiaires, pour permettre d’obtenir des transformateurs de rechange à caractéristiques multiples.
  2. Sur les autotransformateurs, disposez les prises hors tension en mode élévateur-abaisseur pour réduire le nombre de fils de prise et le nombre de tours d’enroulement dans la section de la prise.

Souplesse de conception

  1. Au bout de deux ou trois enroulements, les sections de prise se trouvent à l’extrémité neutre de l’enroulement haute tension, soit le point d’isolement le plus faible de la structure isolante.
  2. Sur un transformateur monophasé, la cuve et le noyau permettent de transporter et d’installer l’ensemble en position verticale ou horizontale.
  3. En entrelaçant les groupes de bobines il est possible d’obtenir de très faibles impédances, sans compromettre l’intégrité du transformateur en court-circuit.
  4. Il est possible d’atteindre des valeurs de réactance noyau-air élevées pour réduire les courants d’appel.

Doble possède une équipe d’experts en conception de transformateurs, régulièrement chargés d’examiner les critères de sélection d’un transformateur pour nos clients. Pour ces services essentiels, fiez-vous à nos experts, comme à des membres de vos équipes.

Contactez Doble pour plus d’informations sur nos services de conseil et de tests de transformateurs.

Retour au blog

Catégories

Auteur

Étiquettes

Suivez nous

Abonnez-vous à notre blog

  • Entrez votre adresse e-mail
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Doble Engineering Company

Doble Engineering Company